Actualités

Etude en cours sur les refuges thermiques pour les salmonidés

Retour

Le Chéran, actuellement concerné par deux arrêtés d’alerte renforcée sécheresse (sur les 2 départements), connaît des niveaux d’eau extrêmement bas pour la saison et des conséquences en terme de mortalité piscicole sont à craindre.

Ces derniers jours, des sondes thermiques ont été installées dans la rivière dans le cadre d'une étude pilotée par le Parc Naturel Régional du Massif des Bauges sur le Chéran intitulée "rôle de la trame turquoise dans la sauvegarde et la restauration des refuges thermiques pour les salmonidés : programme conjoint sur les bassins versants du Chéran et du Guiers". Un ULM équipé d'une caméra thermique a également survolé la rivière pour réaliser cette étude, l'opération avait dû être annulée pour cause d'intempéries (trop de précipitations en juillet 2021) et a été reportée à juillet 2022.

Les refuges thermiques sont des « poches d’habitat » qui demeurent thermiquement favorables aux salmonidés (principalement la truite) lorsque les températures atteignent des valeurs critiques, dans un contexte de réchauffement climatique.

Le projet vise d’une part à inventorier et qualifier les refuges thermiques sur le bassin versant du Chéran et d’autre part de produire un programme d’actions opérationnels visant à :

− introduire la question de la préservation des refuges thermiques dans les choix d’aménagement du territoire,

− motiver et prioriser des programmes de restauration des continuités écologiques des cours d’eau en améliorant la possibilité d’accès aux refuges thermiques,

− restaurer ou créer des refuges thermiques afin d’assurer la pérennité des populations animales (piscicoles mais aussi amphibiennes, invertébrées…) lorsqu’ils sont déficitaires sur certains tronçons de cours d’eau.

La truite étant une espèce parapluie, la préservation de son habitat grâce à ces poches thermiques pourrait avoir des répercussions sur la protection d’autres espèces, comme les chiroptères.

La zone d'étude s'étend d’Ecole à Valllières. Et les partenaires de l'opération sont nombreux: AAPPMA du Haut Chéran, AAPMMA de l'Albanais, consortium de chercheurs dont le CNRS, bureau d'étude.

Actualités

S'inscrire à la newsletter

 

S'émerveiller

semerveiller

Lac d'Annecy, lac du Bourget, villages viticoles ou montagnards, forêts accueillantes, versants agricoles ensoleillés, cols et alpages...

Découvrir

Déguster

deguster vignette 3

En arpentant le massif des Bauges, vous serez surpris par la qualité des prairies, des alpages, des vergers ou des vignes. Ici, les agriculteurs sont de véritables artisans de la terre !

Découvrir

Bouger

bouger 4

Au programme : randonnée, cyclotourisme, VTT, lacs et plages aménagées, activités en eaux vives, parapente, escalade, spéléologie, pêche... Toutes les clés pour se ressourcer sont dans le Massif des Bauges !

Découvrir

logo savoie dep74 logo monochrome rougefrance logo ARA partenaire rvb typogris pastillebleue

Logo LEADER Quadri logo ag feader 2Logo UE FEADER Quadri

x