Agriculture

intro-agricultureFenaisons dans le cœur des Bauges - © Sylvain Dussans

Une agriculture dynamique représentant un poids économique majeur sur le territoire

L'agriculture est dominée par l'élevage laitier (bovin et caprin), organisé autour des filières en Appellation d'Origine Protégée (AOP) : Chevrotin, Abondance, Reblochon et Tome des Bauges (dont le terroir est entièrement dans le Parc) et Indication Géographique Protégée (IGP) : Tomme de Savoie, Emmental de Savoie. Près de 400 exploitations d'élevage sont recensées dans le Parc (certaines ayant des activités de production fermière, d'autres s'étant diversifiées en viande), structurées autour de coopératives laitières.

vachesLes systèmes d'élevage locaux sont spécialisés dans la culture de l'herbe (95% de la surface agricle utile) et la plupart des 6000 ha de prairies sont permanentes et présentent une biodiversité remarquable. Le pâturage des troupeaux a lieu d'avril à novembre, les animaux passant l'hiver à l'étable où ils reçoivent uniquement une alimentation à base de foin.

Les alpages occupent une surface importante (6000ha, 120 unités pastorales). De nombreux ateliers de transformation de fromage d'alpage sont en activité, associant fréquemment troupeaux bovins et caprins et permettant un accueil touristique original grâce aux points de vente directe liés aux chalets d'alpage.

La filière viticole tient également une place prépondérante en Combe de Savoie, qui concentre 1/3 des exploitations et bénéficie d'une AOP Vins de Savoie.

Une quinzaine d'arboriculteurs valorisent leur production avec une IGP Pommes et Poires de Savoie. A ces productions phares, il faut ajouter une grande diversité de petites filières, telles que des productions de safran et plantes aromatiques et médicinales, un grand nombre de petits apiculteurs et quelques apiculteurs professionnels, des maraîchers, héliciculteurs...

Une trentaine d'exploitations agricoles dans les différentes productions citées est classée en Agriculture Biologique.
La Charte du Parc donne les axes de travail basés sur les enjeux agricoles suivants :

Pérenniser les exploitations agricoles

Le Parc contribue à améliorer les conditions de travail des agriculteurs autour des problèmes du foncier. L'enjeu majeur dans le maintien des exploitations agricoles est aujourd'hui la préservation du foncier agricole (en particulier face à l'urbanisation), sa structuration, son accessibilité etc. Le Parc est très vigilant à cet aspect là, en particulier dans l'avis donné aux révisions de documents d'urbanisme (PLU, SCOT) .

L'expérimentation d'outils pour l'amélioration des accès, de la circulation des animaux ou encore d'équipements innovants dans des outils collectifs et performants (au niveau environnemental et énergétique) sont autant d'actions menées sur le territoire.

Maintenir les alpages

Les alpages sont essentiels au fonctionnement des exploitations agricoles. Ils représentent des espaces d'accueil du public fondamentaux pour l'économie touristique, et sont des espaces naturels riches d'une biodiversité remarquable. La valeur patrimoniale de toutes les unités pastorales est forte, avec des habitats de prairies, pelouses et landes remarquables, ainsi que des espèces d'intérêt communautaire (Potentille du Dauphiné, Chardon bleu, Aigle royal, Tétras lyre). Les milieux agro-pastoraux ont notamment justifié la désignation de 4 sites Natura 2000 du massif (Hautes-Bauges, Mont Colombier, Rebord Méridional du massif des Bauges, Tourbière des Creusates).

Depuis 2008, des crédits de la Région et de l'Europe sont attribués dans le cadre du Plan Pastoral Territorial afin de financer des aménagements structurants sur les alpages (accès, chalets, aménagements de points d'eau...) et maintenir des pratiques pastorales extensives.

Aider les filières de qualité

L'élevage extensif constitue la base de l'économie agricole. Le Parc travaille aux côtés des filières dont la Tome des Bauges, sur la promotion des produits (manifestation, ouvrage, accueil du public dans les coopératives...) et l'expérimentation à travers des programmes de recherche.

Développer l'agri-environnement

carte site2Le Parc soutient et développe les pratiques agri-environnementales sur le territoire:

Par la mise en place de mesures agro-environnementales (MAEC)
Le Parc porte un projet agro-environnemental et climatique (PAEC) sur son territoire. Ce PAEC, initié en 2015, permet la mise en oeuvre de plusieurs MAEC, qui visent :

- au soutien des 8 groupements pastoraux qui gèrent et valorisent les alpages de manière collective,

- à gérer les alpages Natura 2000 en mettant en cohérence enjeux pastoraux (conduite du troupeau, aménagements de l'alpage...) et enjeux environnementaux (biodiversité, faune, flore, habitats naturels...). Un plan de gestion pastoral est établi, en concertation avec l'alpagiste, le PNR et les Sociétés d'Economie alpestre.

- à soutenir la gestion agricole des pelouses sèches du sud du massif (plateau de la Leysse et combe de Savoie), milieux à la biodiversité remarquable qui peuvent être préservés grâce au paturage

- à la gestion écologique des zones humides du marais de Gémilly et de la cluse du lac d'Annecy.

Par l'animation du concours Prairies fleuries

Depuis une dizaine d'années, le Parc organise le concours Prairies fleuries sur une partie du territoire, en lien avec les structures agricoles locales (groupes d'agriculteurs, syndicats de produits, chambre d'agriculture...), le monde agricole, des botanistes, les élus locaux.
Le concours récompense l'agriculteur qui présente la parcelle ayant le meilleur équilibre agri-écologique. Un jury multipartenarial examine la parcelle à partir d'une grille précise, indiquant notamment la diversité floristique.
Cette action a permis de développer des partenariats nouveaux entre agriculteurs et apiculteurs en définissant par exemple des emplacements de ruches sur les parcelles présentant un fort intérêt mellifère.

vignesL'apiculture est l'un des enjeux forts pour le territoire. Le Parc soutient des actions en faveur des petites filières, avec par exemple un projet de miellerie collective originale, mais également des actions avec la filière viticole, comme une signalétique d'intérêt local, des panneaux d'information dans les caveaux, des sentiers thématiques dans les vignes, le label « Vignoble et Découverte » (liant hébergeurs, restaurateurs et vignerons), un travail sur l'appropriation des paysages viticoles par les habitants, etc.

Enfin, des actions avec la filière des plantes aromatiques et médicinales, comme des jardins ouverts au public chez les producteurs de plantes, sont menées avec le Parc.

Le Parc appuie certaines filières pour se structurer et communiquer sur des valeurs communes avec les Marques Parc viande, PAM et safran, miel, ou encore fermes pédagogiques.

Développer les circuits courts

Le Parc accompagne des initiatives en faveur des circuits-courts (colis de noël, restauration hors domicile, points de vente collectif, etc.), de la diversification ou de l'agritourisme : la signalétique vente-directe, des évènements avec dégustation et animations, des marchés de producteurs et artisans dans le massif des Bauges et dans les villes-portes.

Les coopératives laitières et leurs magasins de vente des produits
ont une place importante dans l'économie de proximité et dans l'attractivité du territoire, véritables vitrines des produits de terroirs et du Parc.

Documentation

Accéder à la documentation relative à l'agriculture

Actualités

Préparer son séjour

carte-interactive
Découvrir

S'inscrire à la newsletter

 

S'émerveiller

semerveiller

Lac d'Annecy, lac du Bourget, villages viticoles ou montagnards, forêts accueillantes, versants agricoles ensoleillés, cols et alpages...

Découvrir

Déguster

deguster vignette 3

En arpentant le massif des Bauges, vous serez surpris par la qualité des prairies, des alpages, des vergers ou des vignes. Ici, les agriculteurs sont de véritables artisans de la terre !

Découvrir

Bouger

bouger 4

Au programme : randonnée, cyclotourisme, VTT, lacs et plages aménagées, activités en eaux vives, parapente, escalade, spéléologie, pêche... Toutes les clés pour se ressourcer sont dans le Massif des Bauges !

Découvrir

conseil-general haute-savoie Rhône-Alpes

leaderfrance europe 

x